·        Aris M. Ouksel, Université de l’Illinois à Chicago, USA

 

 

Information & Decision Sciences and Computer Science
Department of Information and Decision Sciences
2411 University Hall
Tél :    (+01) 312-996-0771
Fax :    (+01) 312-413-0385
E-mail : aris@uic.edu

 

 

CV of Aris M. Ouksel :

 

 

Aris M. Ouksel est actuellement professeur à l’Université de l’Illinois à Chicago au département des Sciences de la Décision et au département d’Informatique. Il a obtenu son doctorat d’Informatique à l’Université de Nortwestern. Ses intérêts de recherche actuels se situent dans les réseaux mobiles ad hoc, les réseaux de capteurs sans fil, la sémantique émergente dans les systèmes d’information hétérogènes, les structures de données distribuées auto-organisantes dans les architectures pair-à-pair, et finalement dans l’économie de l’information. Il a reçu des subventions de la Fondation Nationale des Sciences (NSF) aux USA, d’agences diverses aussi bien de la ville de Chicago que de l’état de l’Illinois, et de plusieurs grandes entreprises. Il est actuellement « Associate Editor » aux divers journaux, International Journal of E-Business Research Idea Group (2003--), Journal of Parallel and Distributed Systems, Kluwer Inc. (2000--), Journal of Knowledge and Information Systems, Springer Verlag (1998--).

 

 

Speech of Presentation :

Business Intelligence, Price Discrimination And IT Investment

 

 

 

 

Business intelligence tools have enabled novel and relatively low-cost capabilities to collect and analyze vast amount of customer information. Accumulation of customer specific information along with transactional data empowers firms to categorize customers into segments and offer customized prices. We study the impact of price discrimination and market segmentation on competition and consumer purchase behavior in a game-theoretic model with two asymmetric firms. At equilibrium, both firms price-discriminate and segment the market. Contrary to previous price discrimination and market segmentation findings, the game is not necessarily prisoner’s dilemma. The firm dominating the industry is likely to improve its profits at the expense of the rival firm, and consumer welfare increases with segmentation. We define two fundamental parameters, “market dominance” and “technology cost to earnings ratio”, to drive segmentation technology adoption decisions.

 


 

·         Bouchaïb BOUNABAT, Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et  d’Analyse des Systèmes à Rabat, Maroc

 

 

Département « Génie Logiciel » de l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et  d’Analyse des Systèmes (ENSIAS) à Rabat, Maroc
Tél : + 212 37 20 70 50
E-mail : bounabat@ensias.ma

 

 

CV of Bouchaïb BOUNABAT :

 

 

Bouchaïb BOUNABAT est actuellement Professeur de l’Enseignement Supérieur et Chef du Département « Génie Logiciel » de l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et  d’Analyse des Systèmes (ENSIAS) à Rabat, Maroc. Il est le Candidat du Royaume du Maroc pour le poste de Secrétaire Général de l’Organisation Arabe des Technologies de l’Information et de la Communication. Ses intérêts de recherche actuels se situent dans l’Unité de Formation et de Recherche Doctorale « Génie Informatique » de l’ENSIAS avec la responsabilité sur le Projet APSI (Amélioration des Performances des Systèmes d’Information. Application aux PME/PMI du Maroc), financé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. Il est      « Expert » dans diverses Missions en e-Gouvernement et stratégie de développement des TIC. Actuellement, il est l’« Expert national » auprès du Ministère des Affaires Générales du Gouvernement et de l’UNESCO et de l’ISESCO pour l’élaboration de la Feuille de Route de l’e-Gouvernement Local du Maroc, Ministère des Affaires Générales du Gouvernement pour la mise en place de la passerelle d’Interopérabilité du Gouvernement (Projet OneGov), « Membre du Jury national » de  e-Mtiaz  primant meilleures projets e-Gouvernement réalisés au Maroc.

 

 

Speech of Presentation :

Organisation des Réseaux Virtuels : Cas du Réseau National de l’Information Industrielle du Maroc

 

 

 

 

Un « réseau virtuel » est une nouvelle forme d’interaction entre instances gouvernementales, intérêts économiques et culturels et représentants de la société civile, qui se caractérise par des relations qui ne sont ni hiérarchiques ni entièrement autonomes.

Une telle structure a pour vocation première de servir de carrefour informationnel pour les différents acteurs intervenant dans un secteur spécifique (économique, culturel, social, etc.).  Ce réseau doit assurer une veille spécialisée efficiente, et à terme, devenir la place de référence en terme de gouvernance du domaine concerné.

L’un des facteurs clés de succès majeurs pour la mise en place d’un réseau virtuel, consiste en la mise en place d’une organisation efficace et optimisée. Cette organisation  doit préciser les dispositifs, les systèmes, de mécanismes et les outils capables de développer la dynamique du réseau, prise dans sa globalité, par-delà les intérêts des services qui la composent.

Plusieurs dimensions organisationnelles devront ainsi être définies : institutionnelles, structurelles et techniques. L’objectif de cette conférence est de présenter ces différentes dimensions, ainsi que plusieurs dispositifs pouvant être mis en place pour l’organisation de réseaux virtuels : Chartes, Système d’Assurance Qualité interne, formalisation des processus, critères de choix technologiques, etc.

L’expérience du Réseau National de l’Information Industrielle du Maroc (RNIIM), mis en place par le Ministère de l’Industrie et du Commerce, avec le soutien de l’ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industrielle) constituera l’exemple d’illustration de ce concept.

 


 

·         Sylvie Leleu-Merviel, Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, France

 

 

Laboratoire des Sciences de la Communication

Le Mont Houy  – 59313 Valenciennes Cedex 9

E-mail : sylvie.merviel@univ-valenciennes.fr

 

 

CV of Sylvie Leleu-Merviel :

 

 

Sylvie Leleu-Merviel est Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, où elle dirige l’école DREAM (Développement, Recherche, Enseignement en Audiovisuel et Multimédia) et le Laboratoire des Sciences de la Communication (LSC).

Ses travaux théoriques portent sur l’ingénierie représentationnelle et la construction de sens. Ses recherches sont appliquées au management de projet et à la qualité pour l’industrie de programmes (notamment audiovisuels et multimédias), tout spécialement en phase de conception où l’émergence des nouvelles technologies et la nécessité d’un renouvellement créatif induisent une révision complète des notions de scénarisation, de mise en récit, d’accès à la signification, et plus généralement d’écriture. Pour ses activités d’édition scientifique, elle est Directeur de la collection « Ingénierie représentationnelle et constructions de sens aux Editions Hermès Science Publications », de la collection « Information-Communication aux Presses Universitaires du Septentrion », Membre du comité éditorial de la collection « ATS (Acquisition et Transmission des Savoirs) aux Presses Universitaires du Septentrion depuis mai 2001 » et dans la revue internationale « RIHM, revue Etudes de communication, revue Hypertextes Hypermédias, Hermès Science Publishing ».

 

 

 

Speech of Presentation :

L’information crée-t-elle de l’intelligence ou l’inverse ?

 

 

 

 

Cette étude examine la dynamique à l’œuvre de l’information à l’intelligence et réciproquement. Elle montre que les systèmes d’information ne sont généralement que des systèmes de données, et que l’intelligence humaine est la seule à même d’accéder aux niveaux cognitifs et langagiers, de supporter le mécanisme de signifiance par reliance lictionnelle, et de maîtriser le processus de l’intégration conceptuelle, c’est-à-dire la construction de blends porteurs d’achèvements signifiants, et la mécanique de la fulgurance. L’irruption de la machine numérique fournit un outil qui peut seconder l’être humain dans ce processus d’émergence de sens novateurs, mais ne le remplace pas.